Le mystère du bateau ardent

  • Posts 278
  • Karma: -3
  • Remerciements reçus 13

Le mystère du bateau ardent a été créé par Jaffar

Mon bateau est trop ardent. Comme la boule du pied du mât est fixe, il n'y a qu'une action possible pour y remédier, allonger les haubans et simultanément raccourcir l'étai. Oui, mais voilà, que faire lorsque l'on arrive au dernier trou de l'étai?



Ma coque est standard bien que vieille de 10 ans sans doute. Mon mât est standard OEM, remplacé l'année dernière. Mes haubans, mon étai et mes lattes-ridoirs sont standard OEM. Mais je n'ai plus de trou disponible pour rendre mon bateau moins ardent.

On peut comprendre que la coque devienne moins rigide avec l'age et que les haubans et l'étai subissent un minimum de fluage sous l'effort. Pourquoi cette latte-ridoir n'a-t-elle pas un ou deux trous de plus vers le bas? Pourquoi cette forme particulière avec un rétrécissement et une soudure au voisinage du point bas?

L'ingénieur que je suis pense que cette forme particulière et cette soudure sont faites pour garantir un écartement minimum au point bas d'ancrage de la latte-ridoir OEM. Dans ce cas, je dois pouvoir la remplacer par un couple de deux lattes-ridoirs communes maintenues écartées par des rondelles. Cela aurait l'énorme avantage de me donner sans trop d'effort deux trous de plus vers le bas, non?

Comment les anciens ont-ils résolu ce mystère?
Attention : Spoiler ! [ Cliquer pour agrandir ]
Jaffar FRA49 Sol Ace
www.voilelegere.fr
Is "too much" of a good thing possible?
Dernière édition: il y a 1 an 2 mois par Jaffar.
il y a 1 an 2 mois #1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Posts 191
  • Karma: 4
  • Remerciements reçus 33

Réponse de Père Spikas sur le sujet Re: Le mystère du bateau ardent

L'usure de la boule de pied de mat et son usure globale peuvent influencer le réglage.

Les bateaux qui vont vite ont souvent des gréements lâches.(Pas le cas du mien)

Mon bateau est réglé avec un maximum de quette. L'étai est fixé en haut de la latte ridoir !
Fred
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jaffar
Dernière édition: il y a 1 an 2 mois par Père Spikas.
il y a 1 an 2 mois #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Posts 278
  • Karma: -3
  • Remerciements reçus 13

Réponse de Jaffar sur le sujet Re: Le mystère du bateau ardent

Merci Fred. J'avais oublié de mentionner que j'ai aussi une boule de pied de mat neuve.

Avec ta quête maximum, l'étai étant au trou du haut de la latte-ridoir, tu acceptes donc un bateau très ardent et le besoin de bien tirer sur le stick au près. Ton bateau va vite avec ce réglage et c'est une raison suffisante sans doute.

En ce qui me concerne, j'ai effectué il y quelques jours un rare long bord de près solo de plus de 2h30 (Port de Hyères - ile de Bagaud) par force 2-3 et je dois dire que mon bras gauche m'a fait mal cette nuit-là. Depuis, j'ai mis un trou de plus vers le haut dans les haubans et deux trous de moins sur l'étai pour une tension résultante plus lâche dans le gréement. D'après tes observations, un gréement plus lâche ne devrait pas me ralentir. Je suis en train de tester.

Une solution possible dans ma recherche d'un trou supplémentaire vers le bas serait d'en percer un (il y a de la place), quitte à le faire d'un diamètre un peu plus petit pour accommoder une plus petite manille.
Jaffar FRA49 Sol Ace
www.voilelegere.fr
Is "too much" of a good thing possible?
il y a 1 an 2 mois #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • kass
  • Portrait de kass
  • Visiteur
  • Visiteur

Réponse de kass sur le sujet Re: Le mystère du bateau ardent

A moins que tu ne veuilles te prendre le mat sur la tête pour la deuxième fois il y a peut être d'autre pistes à explorer que de faire des trous dans les ridoirs. C'est sûre que de jouer avec la quette (ce n'est pas le Graal) du mât est efficace. Cependant le réglage de la GV (trop de puissance pour un solitaire) vient tout de suite à l'esprit (bordure + halebas ont un effet dévastateur pour réduire la puissance d'un Open). Gite trop élevée qui entraîne un effet de carène - un Open est conçu pour naviguer à plat (7° de gite selon son concepteur), au delà, la forme de la carène le fait lofer. Il faut du poids à la gite, le bateau n'a jamais été conçu pour le solitaire (sinon Jean-Marie y aurais mis des ballastes). Mauvais réglage du safran (la vis en plastique blanches qui gère l'angle d'incidence peut avoir des effets non négligeables sur le ressenti à la barre), réglages du foc (les forces autour du mât marchent dans les deux sens !!).
Je suis sûre qu'un ingénieur comme toi ne va pas se résoudre à une solution de facilité irréversible comme faire de vulgaires trous dans des ridoirs (si ça marche pas la prochaine fois tu vas nous proposer un pataras).
il y a 1 an 2 mois #4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Posts 191
  • Karma: 4
  • Remerciements reçus 33

Réponse de Père Spikas sur le sujet Re: Le mystère du bateau ardent

Extrait des Petits secrets du Père Spikas .... (Note diffusée et commentée lors du rassemblement de Maubuisson)
Les grands principes de l’Open 5.00
• La grand voile est grande ….. très grande. Son bon réglage conditionne le cap et la vitesse du bateau.
• Coup de barre = coup de frein. Lorsque les voiles sont bien réglées, la barre est douce et sensible.
• Le réglage de la grand voile et de la barre doit être un équilibre afin de ne pas tirer sur la barre mais maintenir le bon cap.
Fred
il y a 1 an 2 mois #5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Posts 4
  • Remerciements reçus 0

Réponse de dheriaud sur le sujet Re: Le mystère du bateau ardent

Bonjour,

Tu peux m'en dire un peu plus sur ce que tu penses du reglage de la bordure de GV et du hale bas sur l'Open 500 ? (Mon bateau est également ardent, mais je dois avouer que les départs au lof restent un vrai plaisir sur ce bateau qui pardonne toujours tout).
il y a 1 an 2 mois #6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Posts 191
  • Karma: 4
  • Remerciements reçus 33

Réponse de Père Spikas sur le sujet Re: Le mystère du bateau ardent

Le réglage de la bordure de GV donne la puissance à la grand voile et se choque au portant. Ne pas oublier que nous sommes sur un quillard et que ce bateau a besoin de puissance plus particulièrement pour démarrer. Dans le clapot, l'augmentation du creux de GV peut aider à trouver de la puissance bien que le travaille du foc et le fait d'abattre un peu donnent de meilleurs résultats.
L’œillet du point d'écoute de GV se situe en général entre 15 et 25 cm de l’extrémité de la baume.

Le hale bas ne sert (a partir de 8 nœuds de vent ) qu'a contrôler la haut de la chute de grand voile. Au prés et des que tu ouvres la GV, le hale bas doit être tendu , voir très tendu sinon le bateau ne cape pas.
Dans la brise, je mets le bateau face au vent, mule l’écoute de GV et tends le hale bas. En navigation, je n'y touche plus. L'envers de la médaille est le départ au lof sous spi .... Il faudra un costaud pour libérer le hale bas afin de laisser se redresser le bateau.
Fred
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jaffar, dheriaud
il y a 1 an 2 mois #7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Posts 278
  • Karma: -3
  • Remerciements reçus 13

Réponse de Jaffar sur le sujet Re: Le mystère du bateau ardent

jp45 écrit: très surpris, le mien est à peine ardent, avec le point d'amure à 3/4cm du bas !

JP, ton bateau est donc bien réglé avec l'étai laissant sur la latte-ridoir plusieurs trous libres vers le bas ...

Nos Open 500 n'ont pas été produits en séries industrielles avec des marges millimétrées de production. Des variations en mm de hauteur de boule, de rigidité de coque, de longueur de hauban, de longueur de mat, de longueur d'étai peuvent donc conduire, si conjuguées, à des réglages bien différents sur le trou de la latte-ridoir pour l'étai ...

Père Spikas écrit: Mon bateau est réglé avec un maximum de quette. L'étai est fixé en haut de la latte ridoir !

Père Spikas écrit: Extrait des Petits secrets du Père Spikas .... (Note diffusée et commentée lors du rassemblement de Maubuisson)
• Le réglage de la grand voile et de la barre doit être un équilibre afin de ne pas tirer sur la barre mais maintenir le bon cap.


Fred, je suis bien d'accord avec cette dernière citation mais j'avais je pense mal compris la première.

Avec ton étai fixé en haut de la latte-ridoir, as-tu comme tu le préconises, un bateau seulement ardent ("ma non tropo") ou un bateau très ardent comme je l'avais compris initialement?


PS Retour d'expérience en ce qui me concerne: mon nouveau réglage m'a donné satisfaction aujourd'hui dans un Force 3 clapoteux par moments. Le bateau est proprement ardent sans ses excès anciens et je pense que j'arrive à compenser le moins bon cap d'un étai creux par plus de vitesse pour un meilleur VMG.
Jaffar FRA49 Sol Ace
www.voilelegere.fr
Is "too much" of a good thing possible?
Dernière édition: il y a 1 an 2 mois par Jaffar.
il y a 1 an 2 mois #8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Posts 278
  • Karma: -3
  • Remerciements reçus 13

Réponse de Jaffar sur le sujet Re: Le mystère du bateau ardent

Père Spikas écrit: Le hale bas ne sert (a partir de 8 nœuds de vent ) qu'a contrôler le haut de la chute de grand voile. Au prés et des que tu ouvres la GV, le hale bas doit être tendu , voir très tendu sinon le bateau ne cape pas.
Dans la brise, je mets le bateau face au vent, mule l’écoute de GV et tends le hale bas. En navigation, je n'y touche plus. L'envers de la médaille est le départ au lof sous spi .... Il faudra un costaud pour libérer le hale bas afin de laisser se redresser le bateau.

Fred, l’accastillage a fait des progrès depuis 10 ans et donner plus de puissance à notre halebas taille fillette (et plus de facilité pour sa libération) est très facile de nos jours et de plus pas couteux. Il suffirait d'un bout de dyneema épissé à la bonne longueur avec deux oeils et d'un petit anneau de friction Ronstan pour y ajouter une cascade x2.

Pourquoi ne pas le permettre à titre expérimental et si on aime on le met dans la jauge?
Jaffar FRA49 Sol Ace
www.voilelegere.fr
Is "too much" of a good thing possible?
Dernière édition: il y a 1 an 2 mois par Jaffar.
il y a 1 an 2 mois #9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Posts 50
  • Karma: 2
  • Remerciements reçus 8

Réponse de Lebardenface sur le sujet Re: Le mystère du bateau ardent

mater seul: facile
Vous préparez votre mat comme d'habitude (drisse haubans, étai etc...)
Vous installez une des deux poulies winch de spi sur la cadène, l'autre à sa place normale en avant du hauban babord.
Vous passez l'écoute de spi d'AR en AV par les deux poulies (attention au sens !!!) pour terminer par un noeud de chaise sur la drisse de foc.
Monter à la main le mat (en ayant l'écoute de spi entre les dents!!!) et reprendre l'écoute de spi jusqu'à ce que la drisse de foc soit tendue. Mettre l'écoute au taquet. Vous avez tout le temps de descendre et aller reprendre la drisse au treuil pour fixer l'étai.

Démater, c'est l'inverse et tout aussi facile.
il y a 1 an 1 mois #10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.513 secondes

A propos de nous:

L'Asopen 500 est l'association des propriétaires d'Open 5.00. Nous contribuons au développement de la pratique de l'Open 5.00.
Indépendants, nous sommes reconnus et aidés par le chantier Hobie Cat qui construit et commercialise l'Open 500.
Vous trouverez plus d'informations dans la page Asopen 500.

Asopen 500


2 allée Marie Laurencin
94420 Le Plessis Trévise